parcours réel

Penny Farthing Bicycle T

lundi 19 août 2013

Epilogue

  La Saare, la Moselle bossue, Sommerviller...
  Les sacoches déchargées, le vélo garé, le voyage achevé...
  Des sourires que j'ai été contente de revoir samedi soir et l'impression que je n'étais partie que depuis quelques jours... Et puis j'ai retrouvé mon lit et j'ai rêvé cette nuit qu'on me volait mes sacoches et que je ne pouvais plus continuer mon voyage ! Voilà comment mon inconscient vit ce retour ! 

    Il est bien trop tôt pour tirer un quelconque bilan sur ce que j'ai rapporté de ce voyage, si ce n'est autant de souvenirs que de photos... Ce qui est sûr, c'est que jamais je n'en ai eu marre de pédaler, de plier chaque matin la tente, le duvet, le matelas, de demander ma route, de m'abriter de la pluie, de manger des nouilles chinoises. Et je me suis réveillée chaque jour enthousiasmée du jour passé et du jour à venir.

    J'ai fait des rencontres magnifiques, croisé des paysages à couper le souffle, pédalé sous le soleil, la pluie, la neige, affronté le vent, aimé la solitude et apprécié la compagnie, éveillé souvent la curiosité, parfois l'admiration ou la pitié, découvert certains pays, certaines villes et redécouvert d'autres, parlé beaucoup allemand, pas mal anglais, un peu italien, très peu danois et pas du tout tchèque, gravi des montagnes, longé des fleuves, parcouru des côtes, traversé des villes, sillonné les campagnes, savouré l'imprévu de chaque jour...

    Aujourd'hui, je me sens un peu comme l'amoureux qui a longtemps attendu de voir l'être aimé et qui vient de le quitter à nouveau. J'ai la tête pleine de souvenirs heureux mais tout est passé trop vite. Pour autant, si le voyage est fini, j'espère que ma route ne s'arrêtera pas là. Dessiner, peindre, trier, raconter, songer, partager, écrire encore, mieux, différemment... Et repartir...
   Finalement, ce n'était peut-être qu'un début...?!


4 commentaires:

  1. Et le bilan mensuration ?
    Ce blog va decidement beaucoup me manquer...
    Bises
    Suzon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va donc falloir que je reparte !
      Après vérifications, les chevilles et les mollets s'en tirent bien. Quant aux cuisses... On va dire pour se consoler qu'au moins elles sont fermes !

      Supprimer
  2. bonne arrivée jeanne, comme suzon, j'ai été ravie de lire de temps en temps tes petits articles qui donnaient envie de prendre la route et de venir te rejoindre. Profites bien de te retour, plein de bises de nous 3
    Rachel and co

    RépondreSupprimer
  3. Nous t'attendons donc au pays un de ces quatre pour vérifier ces mensurations .
    Claudie

    RépondreSupprimer